La météo était plus que clémente depuis la mi-juillet, et l'absence d'eau se faisait cruellement sentir mi-septembre, à tel point  que des restrictions d'eau venaient d'être mises en place par les services de l'Etat dans le secteur.

Quelques jours plus tôt, les températures plus qu'estivales, fleurtant avec les 35 degrés, laissaient augurer une sympathique randonnée nocturne qui allait cloturer la saison de Vélo Morvan Nature, juste avant l'ouverture de la chasse.

Mais c'était sans compter sur un radical changement de la météo, qui allait en quelques heures devenir carrément automnale !

Les bénévoles, plein d'abnégation mais sans grand enthousiasme ont, sous un déluge d'eau qui ne leur a laissé aucun répit, finalisé le balisage des trois circuits proposés dans l'après-midi.

Aux alentours de 17 heures, c'est autour d'un grand chocolat chaud que la décision a été prise de changer la bière pression en vin chaud, tant la pluie redoublait en fin d'après-midi.

Dans ces conditions, la pleine lune allait se faire discrète pour cette soirée qui s'annonçait sous de bons hospices quelques jours plus tôt.

A 19h30, les premiers VTTistes se présentaient aux inscriptions, en tenue plutôt estivales pour les uns et radicalement hivernales pour les autres.

Les plus lointains, venus de Beaune, Is sur Tille, Sancerre voire Marne la Vallée, ont été plutôt supris par ce déluge, alors que la météo avait été plutôt clémente chez eux toute la journée.

Qu'à cela ne tienne, il était temps de prendre la direction des chemins balisés du site VTT-FFC au départ de La Roche en Brenil.

Alors que les plus jeunes se sont contentés de la plus petite boucle de 8 kilomètres, les plus motivés ont pu parcourir l'intégralité  des circuits, sous une pluie qui redoublait en ce début de nuit.

La poussière avait laissé place à des flaques d'eau impressionnantes en quelques heures, parfois difficiles à éviter à la lueur des lampes. Ce fut ainsi l'occasion de (re)découvrir les circuits locaux dans une ambiance à laquelle on a rarement l'occasion de gouter, notamment aux alentours du Poron Meurger et de la Beufnie, dont les légendes colportées par les VTTistes locaux ont pris une saveur toute particulière cette nuit !

20170917 nocturne